La petite histoire de Chamonix

La Vallée de Chamonix-Mont-Blanc s’étend du col de Balme, au-dessus du village du Tour, jusqu’au col de Voza, au-dessus des Houches. C’est une ancienne vallée glaciaire.
Le premier document officiel mentionnant Chamonix date de 1091, c’est l’acte de donation établi par Aimon 1er, comte de Genève. Il offre la vallée au monastère de Saint-Michel de la Cluse (Piémont). Au XIIe siècle, les moines s’installent à Chamonix, ils contribuent au développement du village et exercent l’autorité sur les villageois.

1741, les premiers touristes

L’arrivée en 1741 de deux jeunes Britanniques va influencer le cours de l’histoire de Chamonix, il s’agit de William Windham et Richard Pococke. Les récits enthousiastes de leur visite à la Mer de Glace sont publiés à Londres et dans différents journaux européens.
La mode des voyages "aux glacières" en période estivale est lancée. Ainsi, les premiers hôtels et auberges vont naître pour répondre aux besoins de ces visiteurs.

1786, Enfin le sommet du Mont-Blanc

Cependant, si ces montagnes "maudites" gardent un caractère redoutable (avalanches, chutes de pierres et superstitions sont nombreuses), l’esprit d’aventure et les besoins existentiels poussent cristalliers et chasseurs de chamois à dépasser leurs craintes et aller toujours plus haut.
Il faut attendre le 8 août 1786 pour voir les premiers hommes, Jacques Balmat et Michel-Gabriel Paccard, gravir le sommet du Mont-Blanc, motivés par une récompense, offerte par le scientifique genevois Horace-Bénédict de Saussure.

1821, la Compagnie des Guides

Cette ascension marque un tournant dans l’histoire de l’alpinisme. Accompagner les visiteurs à la recherche d’aventures devient une nouvelle source de revenus et de plus en plus d’hommes dans la vallée exercent le métier de guide.
La Compagnie des Guides de Chamonix est alors créée en 1821.

XIX siècle, le Tourisme

En 1860, lors du rattachement de la Savoie à la France, Napoléon III et l’Impératrice se rendent à Chamonix et grâce à la générosité de l’Empereur, l’accès à Chamonix est facilité par la construction d’une route carrossable. Les hôtels sont de plus en plus nombreux, on verra même au début du XXe siècle l’apparition de trois palaces.
Le train arrive dans la station en 1901, marquant un nouveau tournant dans le développement touristique.
"La belle époque" connaît ses heures de gloire grâce à une richissime clientèle internationale qui vient découvrir les plaisirs de la neige.

1924, les Jeux Olympiques

C’est en 1924, lors des premiers "Jeux d’hiver" organisés par Chamonix, que les sports d’hiver prendront de l’essor.
Ainsi, la construction de nombreuses remontées mécaniques débute avec les téléphériques des Glaciers, de Planpraz et plus tard celui de l’Aiguille du Midi.
En 1965, l’ouverture du tunnel du Mont-Blanc contribue à de nouvelles perspectives.